Malade ? Et alors…

L’altérité, cela s’apprend. Dans le cadre d’un appel à projet de la région Grand Est sur cette thématique, les élèves de 1re S3, sous la conduite de leur professeur Béatrice Alet, du lycée Charlemagne de Thionville ont pris le taureau par les cornes. Leur choix pour aborder la vaste question de l’Autre a été de mener un travail sur la maladie, l’élève malade et sa scolarité.

L’occasion de multiples réflexions restituées hier devant leurs camarades et une partie de l’équipe pédagogique de l’établissement dont Nadine Pinna, proviseure. Un temps de restitution qui a duré toute la journée sur la base de nombreux témoignages. Auparavant, Didier Feuerstoss, le coordonnateur départemental du service d’assistance pédagogique à domicile – les PEP57 (Sapad 57), avait présenté les dispositifs qui peuvent permettre aux élèves rencontrant des difficultés liées à une pathologie de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles chez eux, en milieu hospitalier, etc.

Puis, Newfel, élève de 1re S3 justement, est venu raconter son quotidien de diabétique insulinodépendant ; Charline a raconté comment elle a résisté et obtenu son brevet avec la mention « bien » alors qu’une dépression l’avait tenue éloignée des salles de classe durant tout un trimestre au cours de sa troisième ; des mamans sont également venues abonder la réflexion. Du vivant, du concret et de quoi susciter de nombreux questionnements complémentaires dans les rangs : exactement l’objectif de la journée…

Publié le 22/03/2018

TOP