L’Abc des gestes barrière s’apprend au périscolaire

Les animatrices de l’accueil périscolaire de Bousse se sont adaptées aux nouvelles consignes sanitaires. Elles accompagnent patiemment les enfants dans l’accomplissement des gestes barrières et l’utilisation du masque.

Il est 7 h 10, en ce matin automnal. La petite Chloé avance d’un pas timide en tenant sa maman par la main. Elle va jusqu’au bout du grand bâtiment de l’école du Plateau. À l’entrée, une jeune femme masquée lui tend les bras, l’accompagne à son portemanteau. Puis, l’enfant va se laver les mains. L’animatrice fait partie des Pep 57 (Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public). « Ici, le premier objectif est de répondre aux besoins des familles en accueillant les enfants le matin avant la classe, durant la pause de midi et le soir après l’école », rappelle Camille Stephan, la directrice adjointe du périscolaire.

Elle ajoute « Nous proposons des activités adaptées, à plus-values éducatives, pensées en amont et répondant à des objectifs pédagogiques ». Plus de 100 convives à la cantine

À midi, tout ce monde va à la cantine, soit plus d’une centaine de convives scindés en trois groupes (un groupe de maternelles, deux élémentaires répartis en un groupe des CP, CE1, et un groupe des CE2, CM1, CM2).

Pendant qu’une partie joue dans la salle des sports située en contrebas, les autres se lavent les mains, s’attablent et enlèvent leurs masques pour les élémentaires. Quant aux maternelles, elles sont scindées à une table par classe. Comptines et chansonnettes sont au programme avant le retour en cours. Des ateliers pédagogiques

Après l’école à 16 h, les enfants prennent le goûter (fourni par la structure). Puis, place aux activités réparties par classes pour les maternelles et par groupes pour les primaires.

« Nous proposons des ateliers d’initiation à l’anglais, à l’espagnol, multisports, créatifs, musicaux, théâtre, langage des signes ou encore citoyens » précise Camille Stephan.

À partir de 17 h 15 (en maternelle), 17 h 25 (en élémentaire), une partie des enfants quitte les lieux qui seront occupés jusqu’à 18 h 30 par les autres. La journée aura été longue mais bien animée pour Chloé.


Des contraintes sanitaires

L’équipe se regroupe une fois par semaine pour une réunion pédagogique. Chacun des animateurs fait part de son vécu au quotidien depuis la Covid 19. « Le même groupe d’enfants doit rester dans la même salle. Ils doivent s’adapter aux sens de circulation dans les locaux, aux gestes barrières notamment aux toilettes, aux ports du masque pour les plus de 6 ans… Les boîtes de jeux sont répertoriées de façon à être utilisées par les mêmes usagers répartis en groupes classes ».

Publié le 16/11/2020

TOP