Emilie Rémy, nouvelle directrice de l’accueil périscolaire

Du changement à la tête de l’accueil périscolaire d’Hauconcourt : Émilie Rémy, 27 ans, est la nouvelle directrice. Avec une longue expérience au service de l’enfance, elle souhaite leur inculquer l’autonomie et le respect de l’environnement.

Emilie Rémy est la nouvelle directrice de l’accueil périscolaire. Elle a suivi une formation et un parcours professionnel dans le monde de l’enfance.

Licenciée en sciences de l’éducation, elle a œuvré dans un centre social, accompagné des collégiens de Zone éducative prioritaire et a été référente d’enfants à besoins spécifiques. À Hauconcourt, elle a en charge une trentaine d’enfants.

Comment se déroule le service périscolaire à Hauconcourt ?

Les enfants sont accueillis pour certains dès 7 h à la pause méridienne et le soir après la classe jusqu’à 18 h 30. À cela s’ajoutent les mercredis éducatifs de 14 h à 18 h, les jeunes du club ado le vendredi de 19 h 30 à 21 h 30 et l’accueil de loisirs lors de la première semaine des petites vacances et les trois premières semaines de juillet. Deux salles de l’école du Parc leur sont dévolues. D’autres salles de l’établissement ainsi que le préau et la cour de récréation leur sont accessibles.

Quel est le contenu de votre projet pédagogique ?

Le premier axe est la préservation de l’environnement. Il m’importe de leur faire comprendre que si la nature est en bonne santé, l’homme l’est également. Le second objectif se situe au niveau de l’acceptation de la différence, du handicap. Et pour ce faire, il convient de regarder, d’écouter et de respecter l’autre. Enfin, je suis attentive au développement de l’autonomie dans les gestes du quotidien pour les plus jeunes et l’autonomie relationnelle pour les plus grands. Le règlement des conflits et l’accueil d’un nouveau venu ont également une grande importance.

Quelles sont vos satisfactions ?

J’aime voir évoluer les enfants tout au long de l’année, surtout les 3-5 ans qui gagnent en autonomie. Constater également l’appropriation de projets formateurs et enrichissants pour les plus grands qui s’investissent et prennent des responsabilités. Je peux compter sur l’appui sans faille de mon adjointe, Ilaria Baumann.

Rencontrez-vous des difficultés ?

Rien d’insurmontable. Il faut sans cesse se réinventer pour conserver la motivation de certains.

Publié le 19/10/2020

TOP