education_solidarites_pep

Prix Littéraire Régional – PEP Solidarité

L’objectif de ce prix est d’être un support pédagogique et éducatif pour les enseignants. Il s’inscrit dans le plan régional de lutte contre l’illettrisme et dans le cadre des programmes de l’Education Nationale. Il doit aider à amener les jeunes à la lecture et à l’échange que permet celle-ci. Il s’agit aussi de permettre aux enseignants, grâce aux thèmes choisis, d’avoir un support d’éducation civique et de formation du citoyen.

"Le rôle des adultes est d’encadrer les enfants, mais c’est aux jeunes et à eux seuls de décider !"

Inscription au prix littéraire 2018/2019 :

du 3 au 30 septembre 2018

> Téléchargement des modalités et du bulletin d'inscription

Les modalités

Chaque classe va recevoir un ensemble d’ouvrages, 6 titres sélectionnés, ainsi qu’une trame d’analyse critique individuelle , un formulaire de classement et des pistes pédagogiques sur l’action. Après un travail avec leur enseignant, les enfants doivent déterminer un classement des ouvrages qui, pour eux, correspondait à leurs préférences, ceci selon des critères explicables et défendables.

Le jury

A partir des retours, un pré-classement doit être effectué. Celui-ci sera présenté au jury le mercredi 24 avril 2019 (lieu défini courant janvier 2019), en présence d’un parrain ou marraine du prix et lui servira de base de discussion.

Les représentants au jury

Chaque classe doit choisir 1 ou 2 représentant(s) qui devront se rendre au jury final pour défendre leur choix. ( Le 24 avril 2019, le lieu sera communiqué au plus vite). Un classement définitif sera établi et l’ouvrage classé premier sera élu « Prix PEP Solidarité 2019 » ! Il sera présenté à l’issue des débats sous forme de petite cérémonie où seront invitées les instances officielles, ainsi que les différents partenaires et la presse.

La remise officielle

La remise officielle du prix à l’auteur élu par les enfants du jury (ou d’autres délégués des classes), sera organisée sur Metz (lieu à définir), le 07 juin 2019.

Les pistes de travail

Travail sur les différents thèmes contenus dans les ouvrages

Le choix des ouvrages s’est porté sur des livres dont le thème amène une réflexion sur le monde qui nous entoure. Il est possible d’aborder ces différents thèmes sous forme : - de réflexion et de débat avec les enfants, - d’exposés, - d’expression écrite. Certains de ces thèmes permettent de travailler sur la notion de citoyen et de citoyenneté. Aucun de ces thèmes ne laisse les enfants indifférents. Ceux-ci seront très certainement un bon support à utiliser pour faire évoluer chacun dans sa vie de tous les jours. Travail sur l’écriture : - L’enseignant de la classe peut prendre des extraits des 5 livres comme base pour des travaux de grammaire, vocabulaire, conjugaison… - Des travaux d’expression écrite peuvent être lancés : écrire à la manière de…, inventer la suite du livre ou d’un passage… - Travail sur le style : comment l’auteur réussit-il à faire passer les émotions ?

Travail sur la lecture

On peut traiter chaque ouvrage comme un livre de lecture suivie. Mais, on peut aussi demander à chaque enfant lecteur de chercher une série de questions pour les autres et faire ainsi, à l’issue des lectures, un grand « quizz » oral ou écrit en collectif. Chaque enfant peut aussi choisir un extrait qu’il a particulièrement aimé de chaque livre et le lire à la classe, en précisant en quoi cet extrait lui a plu. La classe peut aussi préparer un défi lecture pour les autres CM de l’école. On peut aussi envisager la lecture de certains de ces livres aux autres classes, la réalisation d’une cassette audio, etc.

Conseils sur le classement des ouvrages

- Chercher avec les élèves, un moyen de classement « objectif » avant l’établissement de ce classement (par point à partir du classement individuel, suite à une discussion, un vote…). - Travail de préparation à l’utilisation de la grille de lecture individuelle. - Le classement doit permettre des moments d’échange entre les élèves. Il demande aussi de rechercher et de formaliser ce que l’on a ressenti et les raisons pertinentes qui font que l’on préfère tel livre plutôt que tel autre. Il demande également l’écoute des autres qui peuvent avoir eux aussi des arguments contradictoires, auxquels on n’a pas pensé et qui sont peut-être tout aussi valables. Un travail important est à faire sur la notion de choix partagé : que faire s’il n’y a pas consensus ? Il faut aussi envisager avec les enfants le fait que les autres classes de la région n’auront sûrement pas toutes effectué le même choix. Quelle stratégie employer si notre ouvrage préféré est minoritaire, si le maintien de notre position bloque le processus de classement ?

Le choix du ou des délégué(s) :

Travail sur les différents types de suffrage. On peut aborder différents thèmes d’éducation à la citoyenneté : - Quels sont les différents types d’élection : municipales, cantonales, régionales, présidentielles… - Quels sont les rôles de ces élus ? - Que faut-il pour pouvoir voter ? - Comment s’organisent des élections ? Un travail important devra être réalisé avec le(s) délégué(s) sur l’aspect suivant : comment défendre le classement de la classe, quelle position prendre si le titre préféré est minoritaire ? Il s’agit de bien faire comprendre aux délégués qu’il ne faut pas s’obstiner sur un choix, mais se laisser une marge de manœuvre, le classement du jury régional ne correspondant certainement pas à celui des classes dans son intégralité.  

Sélection 2018-2019

Les pâtes aux nouilles

Muriel CHARLET-DREYFUS, illustré par Claire PELOSATO

“On commence toujours les histoires par : un beau jour. Mais il y a aussi des mauvais jours : celui où Noé apprend que sa maman est malade. Heureusement, la maladie, ça n’empêche pas de rire, ni le monde de continuer à tourner…”
Muriele aime les histoires qui finissent bien. Ses personnages sont attachants et démontrent que même quand tout dérape, on peut continuer à rire.
Claire adore illustrer les histoires qui la font sourire. Elle a grandi grâce aux bonnes pâtes de sa maman (et aussi aux légumes). Aujourd’hui, elle ne se contente plus de les croquer, elle les dessine !

 

 

 

Mon chien est raciste

Audren, illustré par Clément OUBRIRE

Un dimanche en se rendant au cinéma, Maël, 10 ans, trouve un adorable petit chien sur son paillasson. Puisqu’il n’a l’air d’être à personne, Maël et sa famille l’adoptent et le baptisent Minou. Mais ce petit chien a parfois un comportement très étrange, il grogne, s’agite et tente de mordre selon une logique qui lui est propre… parfois il veut même attaquer le téléviseur ! Jusqu’au jour où les voisins de paliers de Maël comprennent ce qui se passe… Minou est raciste, il n’aboie que contre les gens à la peau foncée ! Catastrophe, Maël et ses parents sont très gênés. Maël se pose beaucoup de questions : peut-il continuer à aimer son chien ? Peut-on être à la fois intelligent, gentil et raciste ? Peut-on désapprendre à être raciste ? Et comment faire comprendre aux autres que ce n’est pas parce que leur chien est raciste que Maël et sa famille le sont aussi ?

 

 

 

 

Le garçon rose malabar

Claudine AUBRUN

Gabriel a peur de rendre sa rédaction sur le sujet : Quel métier voulez-vous faire plus tard? Et si la classe se moque de son choix ? Alice, elle, assume son rêve : être conductrice.de.TGV. Et le jour où Rudy vient à l’école avec un sweat rose malabar, une dispute éclate. Mais pourquoi chacun ne pourrait-il pas faire ce qui lui plaît ?

 

 

 

 

 

 

La justicière du CM2

Sophie NOEL

Quand Sacha, un jeune garçon autiste, rejoint sa nouvelle classe de CM2, personne n’imagine que tout va devenir aussi compliqué ! Si Justine et ses amis adoptent très vite le petit nouveau, Alban et sa bande ont du mal à accepter la présence d’un enfant aussi différent. Pourtant, ce dernier n’est pas le seul à avoir des secrets… Aidé par Justine, Sacha va-t-il réussir à s’intégrer dans l’école ?

 

 

 

 

 

La spirale

Sophie BENASTRE

Depuis quelque temps, Lou trouve que Joshua ne va pas bien.
Ses parents sont en plein divorce et quand il revient d’une semaine chez son père, le garçon est fatigué, n’a pas fait ses devoirs et surtout il sent mauvais.
Persuadée que son ami a des problèmes, Lou décide de tirer les choses au clair.
Avec du soutien et beaucoup d’amour, la fillette va aider Joshua à sortir d’une spirale qui le dépasse.

 

 

 

 

Classement 2017-2018

1. Les enquêtes d’Anatole Bristol

Sophie LAROCHE

Anatole, ce qu’il aime dans la vie, ce sont les enquêtes, les mystères, les énigmes… Son terrain de prédilection : la cour de récréation. Et justement, en ce moment, d’étranges évènements se succèdent dans sa nouvelle école… Il est temps pour Anatole d’attraper ses fiches Bristol et surtout… le gang des farceurs ! – « Les enquêtes d’Anatole Bristol : le gang des farceurs » fait partie de la toute nouvelle collection Auzou Romans « Pas de géant », pour les lecteurs qui dévorent ! Les jeunes lecteurs peuvent s’amuser à jouer les détectives aux côtés d’Anatole Bristol dans la cour de l’école… Une histoire amusante et pleine de mystère, des illustrations colorées et une belle histoire d’amitié font de ce livre une lecture idéale, dès 9 ans !

 

 

 

2. Lili Nobody

Rachel HAUSFATER

Lili entre en 6e. C’est à la fois génial et inquiétant. Heureusement qu’elle n’est pas seule : il y a Marlène, sa nouvelle copine et Gaoussou, son voisin de classe hilarant. Il y a aussi le club théâtre ! Le prof est génial. Avec son groupe, Lili va mettre une chanson en scène: « Papaoutai » de Stromae. C’est elle qui l’a choisie, parce que depuis toujours elle se demande : qui est mon père ? Sa mère a toujours refusé de le lui dire…

 

 

3. La caravane

KOCHKA

Jessy est de passage dans la vie de Jeanne, dans sa caravane elle parcourt les routes avec sa famille. Malgré leurs vies très différentes, elles vont devenir amies.

 

 

 

 

 

4. Pas de fille chez les Indiens

Didier ZANON

“Quand une fille veut intégrer une bande de Sioux mal élevés, ça ne se passe pas toujours bien. Mais quand un cheval est menacé de mort, tout le monde s’unit pour voler à son secours.”

Rigolades, exploits et serments d’amitié sont au menu de cette aventure palpitante qui réveillera l’Indien qui sommeille en vous.

 

 

 

 

5. Les sans-papys

Bruno PAQUELIER

 » Toujours pas sommeil. Ma tête était pleine de Papy. Papy à la pêche. Papy aux champignons. Papy en vadrouille. Papy se tenait droit comme un « i « sur sa bicyclette. Il interprétait des chansons drôles. Je ne comprenais pas tout mais, si Mamie nous avait accompagnés, elle l’aurait fait taire immédiatement. On riait comme des fous. Mon Papy, je l’adore car il est avec moi comme avec les adultes : il ne me prend pas pour un petit.  » William et son Papy adorent se retrouver et faire de longues balades en vélo ensemble. Mais un jour Papy disparaît. Alors que les Grands ne savent pas comment lui annoncer  » la chose « , c’est William qui va les aider à trouver les mots justes. Mieux : il va tenir la promesse faite à son Papy et montrer à tous qu’un bonheur inattendu peut succéder à un malheur…

TOP