Bousse – Microcrèches rouvertes : des risettes et des places à prendre

La première a ouvert en janvier, la seconde après un certain 11 mai. À Bousse, les microcrèches passées sous l’égide des Pep 57 font leurs premiers pas dans un contexte sanitaire hors normes, mais ont su s’adapter. Pour la rentrée, il reste une poignée
de places disponibles.

Les bâtiments n’ont pas changé, ou peu. Un peu de déco, le nom forcément… Les équipes en revanche sont toutes nouvelles. À l’arrière du groupe scolaire, les microcrèches fermées du jour au lendemain à l’automne 2018 ont trouvé une heureuse reconversion. Passées sous l’égide de l’association des Pep 57, les Pépinous et les Pépichoux marchent aujourd’hui sur leurs deux jambes. De nouvelles familles, essentiellement, leur ont fait confiance. Certains sont du secteur, d’autres viennent de plus loin. Sur la route des frontaliers, les microcrèches ont forcément répondu aux besoins.
Hygiène renforcée

« Nous avons ouvert la première structure en janvier dernier, mais bien entendu nous avons dû fermer durant le
confinement
. La seconde a ouvert après le 11 mai. Nous nous sommes adaptés au protocole sanitaire qui nous a été demandé, mais cela n’a pas été si compliqué parce que nous travaillons déjà dans un univers où l’hygiène est un principe élémentaire », résume la coordonnatrice petite enfance de l’association.

Les microcrèches accueillent les enfants de 0 à 3 ans. Elles sont calibrées pour accueillir au maximum dix enfants simultanément.

L’extérieur n’a guère changé : seules les nouvelles enseignes ont été apposées au fronton. Photo RL /Philippe NEU

La première structure a rapidement fait le plein. La seconde était partie pour connaître le même destin, mais la crise sanitaire est venue bousculer les choses. Le climat anxiogène, les incertitudes sur l’évolution de l’épidémie, les contraintes des familles aussi ont contribué à ce que les Pépichoux essuient quelques défections. Sur place, tout est pourtant mis en œuvre pour rassurer les parents. Ces derniers ne sont d’ailleurs plus autorisés à accompagner leurs petits dans la grande salle de motricité. Le personnel les reçoit avec un masque, systématiquement. Moins de jeux sont mis à disposition des bambins, le matériel qui l’est est désinfecté de façon intensive, les locaux également… Des mesures qui ont préservé les lieux et ceux qui les fréquentent. Quelques places

Début août, Pépinous et Pépichoux fermeront leurs portes le temps des congés. La réouverture est attendue le 24 août. Petite précision au passage : « Il nous reste quelques places disponibles… »Les pré-inscriptions se font depuis le site internet de l’association : pep57.org.

Photo RL /Philippe NEU


Publié le 28/07/2020

TOP