Accueil Familles – « Je me prépare pour la rentrée et je retrouve mes copines »

Cet été, les Pep 57 attendent les enfants de Borny à l’Accueil Famille. Ils révisent français, mathématiques et histoire pour être prêts pour la rentrée. Avec deux profils d’écoliers : ceux qui sont sortis des écrans radars depuis le confinement et ceux qui ont bossé avec leurs parents.

L’ambiance est studieuse dans les petites salles de l’Accueil Famille. Chacun son bureau. Les craies de couleur sur le tableau pour identifier complément d’objet direct ou indirect. Ou faire quelques lignes d’écriture.

Dans la longue liste des activités proposées tout l’été et toute l’année par les Pep 57, les cahiers de vacances s’installent rue de Provence, à Borny. S’articulant autour des dispositifs des Vacances apprenantes et des quartiers d’été, l’idée est de permettre aux enfants de réviser, avant la rentrée, en s’amusant.

Les plus grands, dont Noura, bossent dur aussi. 

Noura, 11 ans, adore : « Il y a des choses que j’avais vues à l’école et d’autres que j’ai pas vues. Mes sœurs m’avaient aidée ». Et elle retrouve ses copines. Cours de français, de mathématiques, d’histoire et d’anglais, tous les niveaux sont retravaillés de façon ludique.

Il a fallu s’organiser avec ce Covid qui joue les prolongations. « On est obligé de prendre moins d’enfants. Nous sommes passés de 45 à 12 par groupe. Pour qu’ils viennent tous, nous les prenons moins souvent. Et on va être là tout l’été », détaille Adeline Cicero, coordinatrice Parentalité.

Parmi les petits apprenants, deux profils. Ceux qui sont sortis des écrans radars pendant toute la période de confinement et au-delà. Et les autres. « Il y a eu aussi du positif : contraints et forcés, certains parents se sont rendu compte qu’ils étaient capables de beaucoup de choses », se réjouit Adeline Hayotte, coordinatrice Réussite éducative et solidarité. « C’est très positif, car notre but c’est l’autonomisation : on est là aussi pour répondre aux questions, créer un compte sur internet pour Pôle Emploi ou prendre un rendez-vous sur Doctissimo, puisqu’aujourd’hui c’est la méthode », enchaîne Moya Agui, médiatrice sociale. Et vendredi, un grand spectacle au Centre Pompidou-Metz

Certaines mamans sont venues vérifier que les mesures sanitaires étaient respectées. « C’est très important pour moi. Être ici, ça leur fait aussi des petites vacances puisqu’on ne peut pas partir au Maroc cette année. Et surtout, ils préparent la rentrée. »

« Il y a eu aussi du positif : contraints et forcés, certains parents se sont rendu compte qu’ils étaient capables de beaucoup de choses », se réjouit Adeline Hayotte, coordinatrice Réussite éducative et solidarité. Photo RL /Karim SIARI

Des ateliers, d’apprentissage du français et de discussions, sont aussi mis en place pour les parents. « C’est important car certaines problématiques existantes ont pris de l’ampleur pendant le confinement », détaille Adeline Cicero.

Et l’après-midi, place aux animations de rue, pour aller à la rencontre des enfants. Sans oublier un grand rendez-vous, ce vendredi 24 juillet. Les enfants se produiront dans l’auditorium du Centre Pompidou-Metz, en collaboration avec la Cie Le Tourbillon, dans le prolongement des résidences d’artistes initialement commencées dans les écoles.

Photo : RL/Karim SIARI

Publié le 28/07/2020

TOP